Kelly Epinat : la « Horse Touch »

Publié le 16 juin 2022, par Anne

Depuis quelques années, les massages équins se sont démocratisés au sein du haut niveau, comme chez les amateurs. Parmi les figures de cette filière, on trouve Kelly Epinat (aka Kelly Horse Touch). Ancienne groom et cavalière jeunes chevaux, la jeune femme s’est naturellement dirigé vers le massage équin, canin puis humain. Nous l’avons rencontrée pour essayer de connaître un peu mieux cette passionnée des animaux et du bien-être.

Kelly Epinat a eu plusieurs vies. Issue d’un sport étude aviron, elle passe ensuite un BEPA activités hippiques et un Bac Pro conduite et gestion d’exploitation agricole. Mais déjà, cette jeune hyperactive mène plusieurs activités de front. Elle gagne en même temps les finales Jeunes chevaux de Fontainebleau à seulement 18 ans.

Kelly part ensuite à l’étranger pour travailler dans des écuries de haut niveau en tant que groom concours et cavalière jeunes chevaux. Un métier qu’elle continue d’exercer à son retour en France, notamment chez Hubert Bourdy et Laurent Guillet. Décidée à continuer de se former, elle passe son BPJEPS, et développe en parallèle son écurie de débourrage.

« C’est à ce moment-là que j’ai vraiment eu envie de développer ma main. Je déterminais si le cheval était droitier ou gaucher, raconte-t-elle. Je passais ma main sur les différents jeunes chevaux et j’ai alors commencé à me poser beaucoup de questions. »

En 2012, une écurie de sport privée l’appelle pour être groom maison et cavalière Jeunes Chevaux. Après quelque temps, Kelly redevient finalement groom concours. Là, la jeune femme continue de réfléchir à son impact sur les chevaux. «Je ne me trouvais pas assez performante pour ces chevaux qui sautaient 1m60 tous les dimanches.» Kelly reprend donc le chemin de l’école et part se former en Belgique avec Equiphysio. Elle obtient son certificat de physiothérapeute manuelle animale.

 

LES DÉBUTS D’HORSE TOUCH

En octobre 2018, Kelly crée Horse Touch. Son rôle ? Accompagner la préparation et la récupération physique des chevaux. Elle contribue à leur confort musculaire et articulaire notamment par des massages, des étirements, mais aussi de l’argilothérapie. Les soins de Kelly s’adressent à tous types de chevaux. Des chevaux de haut niveau ou de famille, aux retraités en passant par les poneys de club, les massages peuvent être bénéfiques pour tous. Ces soins permettent d’avoir un cheval plus disponible, mais aussi de limiter les blessures et courbatures à la suite d’un effort physique.

Kelly continue encore aujourd’hui à prendre part à des formations dès que l’occasion se présente, afin d’ouvrir son champ de compétence. C’est grâce à cette envie d’apprendre qu’elle a pu trouver sa spécialité, le drainage lymphatique. «  La gestion de la lymphe est responsable des toxines, des cellules immunitaires et hormonales, notamment chez le cheval de sport. Je trouvais donc ce fonctionnement très pertinent dans mon approche. » Selon elle, la lymphe est très importante et souvent un peu oubliée. Kelly cherche ainsi à compléter ses compétences grâce à de nouvelles formations. Elle explique : « Quelque chose qui se fait déjà, je ne veux pas le faire. Je cherche à innover et apporter de nouvelles techniques. »

La formation en drainage lymphatique n’existant pas pour l’animal, la jeune femme part en formation humaine pour apprendre la théorie et l’adapter. « Mais au moment de la formation, j’ai adoré poser mes mains sur l’humain. C’était une super découverte ! » C’est lors de son retour de formation, qu’est arrivée l’épidémie de rhinopneumonie. Kelly se retrouve donc contrainte d’arrêter temporairement son activité. Elle décide alors d’acheter une table de massage et de développer une nouvelle clientèle. Body Touch est né.

Mais pour pouvoir accentuer son impact sur le bien-être des chevaux, elle décide également de proposer une nouvelle formule, complémentaire à son activité: Sophro’Touch avec Jodie Perold. Toutes deux proposent une prise en charge de l’ensemble du couple cheval-cavalier à travers une séance d’équi-sophrologie, une séance de sophrologie pour l’humain, dans laquelle le cheval est émetteur des émotions de son cavalier. Kelly et Jodie déclinent plusieurs formules, permettant un bilan physique complet du couple. Selon la masseuse, son parcours professionnel est «une addition d’expériences qui fait ce qu’est Horse Touch aujourd’hui.»

 

LE QUOTIDIEN DE KELLY

Les semaines de Kelly s’articulent principalement autour de deux fonctionnements : les séances à domicile et les déplacements sur les compétitions. Elle explique : « Je fais en moyenne un à deux concours par mois maximum. Après, je m’adapte en fonction du planning sportif de chacun. Je travaille dans plusieurs disciplines, des chevaux de trot, de galop, des complétistes, du CSO bien sûr et aussi des jeunes chevaux. Je m’organise donc en fonction de chacun. »

La jeune femme intervient sur les chevaux en moyenne une fois par mois, selon les besoins. « Certains chevaux nécessitent une visite vraiment chaque mois, voire plusieurs fois par mois. Par exemple, parmi les chevaux de la Laiterie de Montaigu, je vois beaucoup Shériff (de la Nutria LM). Il est en fin de carrière et je le suis de prés pour que cela se passe le mieux possible. » Kelly se rend également une fois par mois au village équestre de Conches. Elle y voit les différents chevaux de Sandrine et Théo Chehu mais aussi les chevaux de la sport étude, de BP, d’école et de club.

Mais certains chevaux nécessitent un suivi moins régulier. Les jeunes, par exemple, sont vus en début, milieu et fin de saison pour faire un point sur leur croissance. Tout est une question de feeling et d’adaptation aux besoins du cheval.

Lorsqu’on demande à Kelly les qualités nécessaires pour être masseur elle répond : « Être curieux, avoir beaucoup d’abnégation et de remise en question, comme dans n’importe quel métier avec les chevaux. »

👉🏻 Prendre RDV avec Kelly sur Rylife Care 

👉🏻 Prendre RDV avec un masseur dans votre région sur Rylife Care 

 

Mathilde Jager