L’appareil locomoteur : comment ça fonctionne ?

Publié le 22 juin 2022, par Anne

Lorsque le cheval est utilisé pour le travail ou le sport, l’appareil locomoteur est fondamental pour pouvoir se mouvoir correctement. Il peut être lié à de nombreuses pathologies articulaires, tendineuses, liées au sol, à la ferrure… Il est donc important de le connaître au mieux pour que le cheval l’utilise dans les meilleures conditions.

INFORMATIONS GÉNÉRALES

L’appareil locomoteur est l’ensemble des parties du corps permettant au cheval de se déplacer. L’anatomie de ses membres est particulière puisque le cheval ne pose qu’un seul doigt sur le sol. La boîte cornée et les membres sont extrêmement fins par rapport au reste du corps et donc très fragiles. L’équidé se déplace grâce à une mécanique complexe.

Les antérieurs et postérieurs ne se composent pas des même parties hautes. A l’avant, on trouve l’épaule, l’humérus, le radius, le cubitus, et le genou. A l’arrière, le fémur, le grasset avec la rotule et le jarret. Sur ses quatre membres, le cheval a ensuite le canon, le boulet, le paturon et enfin le pied.

Grâce à son anatomie, l’équidé peut se déplacer à différentes allures :

  • Le pas, une allure marchée. Le cheval a toujours au moins deux membres au sol. C’est une allure symétrique et à quatre temps, qui correspondent aux quatre battues des pieds sur le sol.
  • Le trot, une allure sautée, symétrique à deux temps égaux. Elle est dite «sautée» parce qu’elle contient des temps de projection, c’est-à-dire des moments où les quatre membres sont en l’air en même temps.
  • Le galop, une allure sautée à trois temps suivis d’une phase de suspension. C’est une allure asymétrique puisqu’il y a deux galops : un à droite, un à gauche. C’est aussi une allure basculée, puisque la croupe et le garrot montent et descendent alternativement.
  • Le reculer, une allure marchée et rétrograde. Les membres se lèvent et se posent par bipèdes diagonaux.

On trouve aussi chez certaines races des allures telles que l’amble, le tölt et le paso.

FOCUS SUR LE PIED

Le pied du cheval s’articule autour d’un os : la troisième phalange. La boîte cornée monte jusqu’à la moitié de la deuxième phalange. On trouve donc une phalange et demie hors de la boîte cornée, au-dessus du boulet, et une phalange et demie à l’intérieur. Le pied s’articule grâce à un système de poulies avec l’os naviculaire, sous lequel passe le tendon perforant. Celui-ci est situé sous la troisième phalange. Cela reviendrait pour nous à reposer tout notre corps sur un seul doigt.

La boîte cornée est donc très importante. C’est la partie où l’on met un fer si nécessaire et selon le sol. Le fer peut aussi servir à faire de l’orthopédie, à rectifier les aplombs ou à aider à soulager des douleurs.

👉🏻 Achetez les bons produits sur Rylife Shop ! 

LES APLOMBS

Les aplombs sont définis comme la forme globale des membres du cheval. Ils peuvent être déviés vers l’intérieur, l’extérieur, l’avant ou l’arrière. On commence à observer les aplombs dès la naissance. De nombreux poulains naissent avec des défauts qui disparaissent au bout de quelques jours avec l’appui. On peut voir un boulet qui touche le sol ou d’autres pathologies au niveau des genoux ou des membres en général. Ces problèmes provoquent un mauvais axe et font travailler de façon anormale la structure du membre. Par exemple, quand un cheval est cagneux, il ne va pas poser le pied à plat et le boulet va travailler davantage.

Les défauts d’aplomb les plus courants sont le cheval cagneux (les membres rentrent vers l’intérieur, souvent sur les antérieurs), le cheval panard (les membres vers l’extérieur, peuvent aussi atteindre les postérieurs) et le cheval brassicourt (les genoux partent vers l’avant).

Peu importe la discipline, le choix d’un bon maréchal-ferrant et d’un sol adapté sont donc des facteurs primordiaux pour limiter les pathologies et rectifier au mieux les défauts d’aplomb.

👉🏻 Prenez RDV avec un professionnel sur Rylife Care ! 

👉🏻 Achetez les bons produits sur Rylife Shop ! 

Mathilde Jager.

Article réalisé avec la collaboration du docteur vétérinaire Du Mesnil et de l’IFCE