Le système cardio-vasculaire : comment ça fonctionne ?

Publié le 16 juin 2022, par Anne

Le cœur est évidemment un organe vital chez le cheval. Il joue un rôle primordial dans son fonctionnement et peut être atteint par différentes pathologies.

INFORMATIONS GÉNÉRALES 

Comme nous dit le Dr Du Mesnil, le cheval a « un petit cerveau et un gros coeur ». Le fonctionnement de ce dernier est assez similaire à celui de tous les mammifères. Son rôle est d’amener le sang et l’oxygène vers les différents organes.

Il se compose de plusieurs cavités :

  • le cœur droit contient du sang foncé, pauvre en oxygène qui va être transmis aux poumons
  • le cœur gauche contient du sang rouge vif, riche en oxygène, qui va irriguer le corps
  • l’oreillette droite amène le sang pauvre en oxygène au cœur
  • l’oreillette gauche transmet le sang oxygéné du cœur gauche au reste du corps
  • deux ventricules, en se contractant, propulsent le sang vers l’aorte (et le corps) ou l’artère pulmonaire (et les poumons)

Le cœur du cheval bat très lentement : environ une fois toutes les deux secondes, soit 30 à 40 battements par minute, au repos. Il peut cependant fortement accélérer lorsqu’il est à l’effort.

 

LA CIRCULATION SANGUINE

Les artères partent du cœur et envoient le sang oxygéné dans le corps. Quelques-unes sont facilement explorables et utiles pour prendre le pouls. On retrouve notamment l’artère faciale, au niveau de la ganache du cheval. On peut également prendre le pouls au niveau du boulet.

A l’inverse, les veines ramènent le sang non-oxygéné vers le cœur, qui l’enverra aux poumons. Les veines principales sont les jugulaires. Elles partent de la tête et vont jusqu’au thorax. On utilise celles-ci pour pratiquer les soins par voie intraveineuses. Elles sont très sollicitées chez le cheval et peuvent être atteintes de phlébites.

 

LES PATHOLOGIES

Différentes malformations et autres souffles au cœur peuvent atteindre le système cardiaque du cheval. Cependant, elles peuvent généralement être traitées.

Le souffle cardiaque est une sorte de fuite d’air que l’on peut desceller lors d’une auscultation. Il peut venir d’un trou entre deux cavités cardiaques. Certains chevaux vivent très bien avec un léger souffle. Pour les atteintes plus graves, elles peuvent être les premiers signes d’une maladie importante et peuvent être prises en charge avec un traitement adapté.

Les arythmies sont fréquentes chez le cheval. Elles sont une variation du rythme cardiaque sans raison apparente. Comme le souffle, cette pathologie peut cacher un problème plus grave, il convient donc d’en trouver la cause.

Le cheval âgé peut aussi être atteint de différentes pathologies cardiaques, comme une insuffisance aortique (perturbation de la circulation du sang entre le cœur et l’aorte) ou une insuffisance cardiaque congestive (incapacité du cœur a pompé une quantité suffisante de sang pour répondre aux besoins de l’organisme).

Il est important de faire ausculter ses chevaux régulièrement, notamment après l’âge de 15 ans.

 

BON A SAVOIR

Le système lymphatique du cheval est assez développé et est responsable de stases (ralentissement de la circulation) au niveau des membres. Ainsi, des membres engorgés, souvent les postérieurs, peuvent régulièrement être un problème de vaisseaux lymphatiques. On appelle cela une lymphangite. Un traitement rapide est indispensable afin d’éviter une déformation définitive du membre et de soulager la douleur du cheval. Ce traitement se compose d’anti-inflammatoire, d’antibiotiques mais aussi de traitements locaux, avec la douche et le nettoyage antiseptique régulier du membre. Il faut également favoriser la marche.

De nombreux praticiens se penchent aujourd’hui sur le système lymphatique, à l’instar de Kelly Horse Touch, dont vous pouvez retrouver le portrait ICI !

👉🏻 Achetez les bons produits sur Rylife Shop

👉🏻Prenez rendez-vous avec un professionnel sur Rylife Care

Mathilde Jager

Article réalisé avec la collaboration du docteur vétérinaire Du Mesnil et de l’IFCE