Saddle fitter ou sellier ? Ce qu’il faut savoir

Publié le 6 octobre 2022, par Anne

Tous les cavaliers ont la volonté d’avoir la selle la plus adaptée possible à leur cheval. Le métier de saddle fitter se démocratise en France ces dernières années et a pour but d’adapter la selle au couple cheval/cavalier. La selle étant le lien entre le cavalier et sa monture ce n’est pas un choix à prendre à la légère. Nous allons parler confort, performance et sécurité. Il faut savoir adapter la selle au cheval certes, mais également au cavalier et à sa pratique.

Au moment de passer à l’achat plusieurs options s’offrent à vous. Voici un focus sur les personnes capables d’adapter une selle sur-mesure : les représentants des grandes marques sur le terrain et les saddle fitters.

 

POURQUOI FAIRE APPEL À UN SADDLE FITTER ?

Le métier de saddle fitter nous vient tout droit d’Angleterre où il est très répandu depuis une trentaine d’années.  Cette discipline repose sur l’idée que la selle doit être la plus adaptée possible au cheval dans un premier temps.

Ce métier s’exerce pour toutes les disciplines, de l’équitation western au CSO en passant par le dressage. Des cavaliers font appel à des saddle fitters à tous les niveaux que ce soit pour le loisir ou la compétition. Le but étant de permettre au cheval d’évoluer avec une selle la plus adaptée possible. Il existe des morphologies de chevaux différentes et choisir la bonne selle peut s’avérer compliqué. Entre un cheval au garrot saillant et un dos étroit et un autre avec un dos large et le garrot plat, la selle ne doit pas être la même.

Au-delà de gêner et même blesser le cheval, elle risque de bouger ce qui peut être dangereux. Le saddle fitter est donc là pour faire un bilan du matériel que vous utilisez et pour vous accompagner dans la recherche de solutions. Le saddle fitter se doit d’être objectif et de proposer des selles et des amortisseurs de différentes marques pour trouver la bonne solution.

 

DEUX MÉTIERS AUX COMPÉTENCES VARIÉES

Le saddle fitter comme le sellier doit avoir des compétences équestres et connaître les spécificités de nombreuses disciplines. Travailler avec des sujets totalement différents c’est le quotidien du saddle fitter. Pour le sellier, en général il aura ses disciplines de prédilections dans lesquelles il est expert. Beaucoup de selliers sont spécialisés dans les trois sports olympiques avec une offre plus ou moins complète sur d’autres disciplines comme l’endurance ou la voltige.

Tous les deux doivent avoir des connaissances sur le fonctionnement du cheval, en anatomie et en biomécanique par exemple. Leurs compétences dans ces domaines peuvent être très variables. Dans les deux métiers, il y a des personnes compétentes et d’autres moins. Cela dépend de la formation et de l’expérience du professionnel en question.

Pour travailler sur les selles et savoir les adapter il est très important de maîtriser les processus de fabrication. Une formation en sellerie et en bourrellerie est donc indispensable pour savoir comment adapter la selle.

 

L’ADAPTATION DE LA SELLE AU CAVALIER

Nous avons parlé de l’adaptation de la selle au cheval, ce qui est primordial. Mais saviez-vous que si le cavalier est mal installé, déséquilibré, cela apportera beaucoup d’inconfort au cheval ?

Le métier de saddle fitter évolue et il prend de plus en plus en considération le cavalier pour guider le client vers la bonne selle. Pour les selliers, le cavalier est primordial depuis le début. D’ailleurs, il y a 30 ans, seul le cavalier était pris en compte quand un sellier vendait des selles… Le confort cavalier est donc un point fort pour les selliers qui ont réussi à l’améliorer de plus en plus depuis des décennies.

 

COMMENT PRENDRE EN CONSIDÉRATION LES MOUVEMENTS DU CHEVAL ET DU CAVALIER ? 

L’équitation se pratique en mouvement et l’adaptation de la selle au cheval ET au cavalier doit prendre cela considération. Il y a finalement trois points à prendre en compte pour adapter une selle :

  • Le cheval
  • Le cavalier
  • Le mouvement

Côté cavalier, tous les fabricants essayent de faire des produits qui répondent à ces spécificités. Par exemple, des sièges plutôt plats pour le CSO, des taquets plus imposants pour le CCE etc.

Concernant la partie cheval, il y a eu du travail sur les panneaux plus adaptables, les mousses qui minimisent les pressions, les arçons, le cuir etc. Découvrez notre article sur le choix de l’arçon pour tout comprendre sur cette pièce souvent méconnue. Un arçon en composite par exemple permet de choisir des zones de l’arçon plus ou moins rigides. Il est obligatoire d’avoir une arcade rigide pour éviter que la selle ne tombe sur le garrot. En revanche il est intéressant d’avoir des pattes d’arcades souples pour libérer la scapula…

 

SADDLE FITTER ET SELLIERS, QUELLES SOLUTIONS ?

Au moment de trouver des solutions, c’est là que le métier de saddle fitter et celui de sellier sont les plus proches.

Quand les problèmes sont minimes, le saddle fitter proposera un amortisseur de qualité, avec des cales pour rééquilibrer la selle si nécessaire. Mais lorsqu’il faut changer la selle, comment faire pour rester objectif ?

Parfois ils peuvent proposer des selles avec des arcades interchangeables. Mais est-ce que ce sont des selles de qualités ? Les matériaux utilisés permettent-ils de minimiser les pressions ? Est-ce que l’ouverture d’arcade est LA solution ? Et les panneaux alors ? La gouttière ? Autant de questions du côté cavalier et sa discipline qui ne vont pas trouver de réponses avec une arcade facilement interchangeable. Et quid de l’objectivité du saddle fitter s’il propose toujours la même marque à ses clients, est-ce un commercial ?

Adapter les panneaux au dos du cheval semble une meilleure solution. Pour cela les saddle fitter vont parfois avoir usage à la laine. Cela leur permettra d’adapter parfaitement la selle au dos du cheval. Il s’agit là d’une solution d’adaptation statique pour faire en sorte que la selle « fit » au dos du cheval. Attention avec l’ajout de laine de ne pas éloigner le cavalier du cheval.  Que dire des propriétés mécaniques de la laine et de sa capacité d’absorption des chocs ? La laine ne va pas durer dans le temps et finira par se tasser et créer des points de pressions. C’est toutefois une méthode très répandue dans de nombreux pays notamment dans la discipline du Dressage.

 

LA RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT AU SERVICE DE LA FILIÈRE CHEVAL

Certains selliers ont su développer avec un travail de recherche et développement des matériaux avec de meilleures propriétés mécaniques.  Les mousses ont considérablement évolué pour tenir dans le temps et pouvoir être adaptées aux différentes morphologies. Les options pour constituer les panneaux avec ces mousses sont multiples. Le sellier de terrain qui vend une selle neuve pourra configurer la selle avec la mousse aux dimensions du dos de votre cheval. Le panneau sera d’un bloc pour épouser le dos du cheval avec des matériaux techniques, durables dans le temps sans créer de surépaisseurs.

 

LES SELLIERS, CES COMMERCIAUX !

Chaque marque donne un titre différent à ses représentants sur le terrain. D’expert en selle de sport à commercial le nom n’est pas le même mais la fonction si. Nous allons détailler les missions de ces hommes et femmes de terrain dont le métier est de proposer la bonne selle au couple cheval/cavalier.

Il n’y a pas d’ambiguïté le représentant est bien là pour vendre les selles de sa marque. Partant de ce constat une multitude de questions se posent : Un commercial est-il formé sur le produit ? A-t-il des connaissances en biomécanique / hippologie ? Est-ce qu’il sait comment fabrique-t-on une selle ?

Il est difficile de répondre à ces questions, cela est différent d’une marque à une autre et selon le représentant. Concernant la formation, de la sellerie à la biomécanique en passant par la physiologie il suffit de poser la question : « Par curiosité comment ça se passe pour faire votre métier ? Quelle est votre formation ? ». Nous avons souvent affaire à des personnes ayant de l’expérience et une très bonne culture équestre. Pour la formation plus approfondie faisant d’eux de réels technico-commerciaux, il existe des parcours de formation interne plus ou moins complets d’une marque à l’autre.

Toutes ces questions sont légitimes et beaucoup de cavaliers se les posent. Le commercial a des objectifs de ventes, c’est son rôle au sein d’une entreprise. Est-ce que ses objectifs l’empêchent de faire son travail correctement ? Est-ce que le besoin de vendre va l’empêcher de prendre son temps pour faire son travail au mieux ?

 

CONSEILS TECHNIQUES ET OBJECTIFS DE VENTES, UNE ÉQUATION IMPOSSIBLE ?

Comme dans tous les milieux professionnels cela est très variable d’une entreprise à l’autre. Au sein d’une marque il peut aussi y avoir des disparités et des personnes moins « pro » que d’autres. Néanmoins dans la majorité des entreprises, du monde de l’équitation ou non, la satisfaction client joue un rôle primordial. Une entreprise ne va pas durer si ses clients sont mécontents. C’est un premier élément de réponse mais dans notre cas, même si le client est satisfait cela ne veut pas dire que la selle est bien adaptée. En effet tout le monde n’a pas les connaissances en saddle fitting. En revanche, avec les volumes réalisés par ces marques, si le fitting n’est jamais bon, les vétérinaires, ostéo et saddle fitter s’en apercevront.

Nous pouvons donc dire que l’objectif d’un commercial est de vendre mais si son travail « technique » d’adaptation de la selle n’est pas bien réalisé, son commerce ne durera pas.

On peut trouver des similitudes avec d’autres milieux professionnels. Dans tous les commerces, la personne en face de vous a pour objectif de vous vendre quelque chose. Pour y arriver et perdurer elle devra vous proposer les meilleurs services, les meilleurs produits et les meilleurs conseils.

 

SADDLE FITTER ET SELLIERS SONT-ILS COMPLÉMENTAIRES ?

Les deux métiers peuvent se compléter. Nous pensons qu’un sellier qui dispose d’une vaste gamme de selles, qui a de l’expérience et d’excellentes compétences dans le fitting est la meilleure solution. En termes de matériaux, de recherche et de savoir-faire ce seront les mieux placés pour trouver la solution idéale. A vous de choisir la marque et/ou le représentant qui vous conviendra le mieux.

Le saddle fitter lui, sera de bons conseils pour faire le bilan du matériel utilisé en plus de proposer des pistes de réflexions. Il pourra parfois lui manquer les bonnes solutions à apporter. S’il propose de modifier vos panneaux avec de la laine ou qu’il ne vous propose qu’une seule marque… méfiance.

Dans tous les cas, attention à avoir en face de soi une personne compétente qui va prendre en considération l’ensemble des éléments : le cheval, le cavalier ainsi que le mouvement. Pour cela rien de mieux que de poser des questions et de s’intéresser au parcours de chacun.

👇🏻 Prenez rendez-vous avec un saddle Fiiter sur Rylife care 👇🏻

 

Horselab