Connaissez vous le Wafer ? L’aliment pour toutes les problématiques !

Publié le 22 décembre 2022, par Mathilde

Connaissez vous le Wafer ? La marque Guidolin met en avant cet aliment à fibres longues à base de foin, de luzerne, et de céréales floconnées. Souvent utilisé pour les vieux chevaux grâce à sa haute digestibilité et sa mastication facilitée, le Wafer convient pourtant très bien à tous types de chevaux, du cheval de loisir à la compétition. Alexandra Bronn nous parle des différents bienfaits de cet aliment.

 

 

Le Wafer, qu’est-ce que c’est ?

Le Wafer, ce sont des petits bouchons composés de foin, de luzerne et de céréales. C’est un aliment hautement digestible, qui lui a valu la réputation d’alimentation du vieux cheval. Cependant, il se décline sous trois formats, adapté à tous les âges et toutes les activités :

  • le Wafer Fioc chevaux, contenant 40% de céréales, est la gamme la plus vendue, adaptée aussi bien au cheval de sport qu’au cheval de loisir.
  • le Wafer Fioc Plus, quant à lui, s’adapte aux chevaux de sport ayant une activité très soutenue, au cheval ayant besoin de reprendre de l’état ou même aux poulains en pleine croissance.
  • Le Wafer Fioc Light ne contient que 10% de céréales et convient aux chevaux avec une activité faible ainsi qu’aux chevaux âgés, à la retraite.

Quels bienfaits ?

La taille des cubes composant le wafer n’est pas anodine, elle permet d’activer la mastication et la salivation. Cela prépare donc la digestion du cheval et assure une meilleure assimilation. Alexandra nous explique : « La taille des cubes de Wafer permet une mastication et une salivation prolongées, ainsi, les aliments sont mieux assimilés. » Autre particularité du wafer, il ne contient pas autant de protéines que certains granulés, pour une raison très simple : « Quand les céréales sont mélangées à des fibres, toutes les protéines sont assimilées à 100%. À l’inverse, avec du granulé ou floconné donné en quantité importante, cela n’a pas d’impact car le cheval n’arrive pas à tout assimiler. » Il convient aussi à des chevaux emphysémateux, grâce au fourrage dépoussiéré présent dans sa composition.

 

Quels avantages ?

Le plus gros marché du Wafer est celui des vieux chevaux. Il peut être mouillé pour être plus appétant et permettre une mastication plus facile. Cependant, il est aussi utilisé chez les chevaux de sport, notamment dans le western.

Les cavaliers apprécient sa facilité de transport, mais aussi car il permet au cheval de travailler, même juste après sa ration. « Le Wafer peut être donné tout au long de la journée. Grâce à ses fibres d’environ 4cm, il respecte le tube digestif du cheval. L’aliment étant mieux assimilé, il n’y a pas besoin d’attendre après le repas, le cheval peut commencer une séance de suite après ! » Le Wafer permet également de contrôler la qualité de ce que l’on donne à son cheval car le foin et la luzerne sont analysés à la fabrication.

 

Quelles quantités ?

Le Wafer se donne de façon très simple : 1kg pour 100kg de poids vif de cheval. Un cheval pesant 600kg mangera donc 6kg par jour, de préférence 3kg le matin et 3kg le soir. Alexandra conseille : « Sachant qu’il y a déjà des céréales dedans, soit on arrête les autres céréales, soit selon l’activité du cheval, on peut ajouter un petit complément. Le Wafer offre même la possibilité de réduire le foin car il est constitué de foin compressé. D’ailleurs si on les mouille, les cubes vont gonfler et constituer déjà un bon apport en foin et luzerne. »

Digestion facilitée, apports variés, facilité de transport et de rationnement, le Wafer Fioc est donc une réponse à différentes problématiques, aussi bien pour le cheval que pour le cavalier.

🐴Rendez-vous sur Rylife Shop pour acheter les produits Guidolin ! 

🍏Besoin de conseil nutritionnel ?  Rendez-vous sur Rylife care pour prendre rendez-vous avec un nutritioniste 

 

Mathilde Jager pour Rylife